Agoraphobie

 

L’agoraphobie est la peur des lieux d’où il serait difficile ou gênant de s’échapper ou d’être secouru. L’agoraphobie est souvent à tort, apparentée à l’unique peur de la foule (définie sous le terme plus exact d’ochlophobie). L’ochlophobie est une sorte de peur. Elle se manifeste dans les endroits où il y a beaucoup de personnes. En effet, si une personne atteinte d’agoraphobie redoute le monde, elle est avant tout effrayée par la fréquentation de lieux publics, ou espaces dont elle ne peut s’échapper, ou être secouru facilement en cas de difficultés. Cette phobie est fondée sur la peur de ne pouvoir trouver aide et sécurité dans l’endroit s’il arrivait quelque chose et non sur le lieu en tant que tel.

Cette maladie touche entre 2% et 4% de la population, elle se déclenche, le plus souvent, après un traumatisme psychique tel qu’un accident, la mort d’un proche ou une période au chômage.

Les symptômes de l’agoraphobie varient en fonction des personnes. L’un des symptômes est la tachycardie qui est une accélération du rythme cardiaque, les patients se plaignent aussi de tremblements ou secousses musculaires, des douleurs, des gênes thoraciques, des sensations d'étranglement, souffle court et parfois, une déréalisation ou dépersonnalisation.

Les psychothérapies cognitivo-comportementales (ou thérapies cognitivo-comportementales, TCC) regroupent un ensemble de traitements des troubles psychiatriques. Les TTC sont les plus plus indiquées dans le traitement de ce trouble.